LOGO FAMIDORE coach parental
Atelier(s) recommandé(s)

Massage bébé

Atelier Massage bébé à domicile

60€

par séance
Durée 1h 
Atelier individuel
120€ le cycle de 4 séances 1h30
Choisir

Mieux comprendre son enfant

Atelier basé sur les neurosciences en groupe

250€

la journée
Durée 1 journée
ou 2 demi-journées
Atelier collectif
Choisir
Actualités Famidoré
LES DIFFERENTS PROFILS SENSORIELS DES BEBES
  En tant qu'adulte on entend souvent "je suis plus visuel ou je suis plus auditif "ou "il est très […]
La brulure de l'enfant
 Une brûlure est une destruction de la peau le plus souvent provoquée par de la chaleur : feu, UV du soleil, […]
LES SPASMES DU SANGLOT chez l'enfant
Les spasmes du sanglot ? Non ce n’est pas une maladie mais un symptôme qui peut arriver chez les enfants […]

La grande étape de la propreté

Categorie :
Auteur : Delphine Lannes
Date : mai 13, 2021

Sommaire

Introduction à la propreté de bébé

La première des choses est de s'assurer que votre enfant a bien la maturation neurologique suffisante pour pouvoir contrôler ses sphincters.

En général, cela se fait naturellement entre 2.5 ans et 3 ans et parfois plus tard. 

Cela se manifeste par le fait que l'enfant ressent les sensations dans son corps et a besoin d’aller aux toilettes. 

 

Ce n’est donc pas judicieux “d’aller plus vite que la musique” en voulant à tout prix “dresser” notre enfant pour qu’il soit propre pour la rentrée. Cela ne fera qu’engendrer du stress ! 

 

Votre enfant doit être prêt psychologiquement. C’est une sacrée étape qui est un pas vers l'autonomie et cela signifie qu’il va devenir “Grand”. D'où des peurs et des appréhensions.

 

La propreté est d’abord diurne puis nocturne. (entre 3 et 5 ans)

il vaut mieux proposer au début le pot, car ses pieds touchent le sol , c’est plus rassurant, les grandes toilettes seront pour plus tard, (sauf si l’enfant le demande), on peut alors utiliser un adaptateur. 

enfant rieur au toilettes comme un grand adorable young child sitting on the toilet

Comment repérer les signes ?

  • L’enfant exprime ses besoins et comprend les consignes simples.
  • Il se déshabille en partie seul.
  • Il monte et descend les escaliers en alternant les marches, il court, saute et grimpe ce qui signifie que sur le plan psychomoteur, il est prêt. 
  • Il s'intéresse au pot ou aux toilettes. Il comprend les mots : pipi, caca, 
  • Il s’enlève tout seul la couche. 
  • Il vous dit quand sa couche est sale.
  • La couche est sèche pendant quelques heures. 

 

Comment procéder ?

  • Lui en parler, mettre des mots dessus, utiliser les livres et les jeux d’imitation (poupons) pour lui expliquer simplement.
  • Mettre un pot à sa disposition. Le laisser en prendre connaissance et jouer avec si besoin. 
  • Il doit être accessible pour l’enfant et installé dans un endroit qui respecte son intimité (salle de bain, toilettes). Éviter le pot au milieu du salon devant la télé et avec des jouets ! Éviter les distractions, car il doit ressentir les sensations.
  • Le laisser vous regarder quand vous allez aux toilettes 
  • Lui mettre des vêtements faciles à enlever, fini les bodies !
  • Lui proposer régulièrement d’y aller : après les repas, avant et après la sieste, au moment du bain et du coucher, ou à tout autre moment.
  • Ne pas le laisser des heures dessus, 5 minutes suffisent
  • Ne le forcez pas s’il ne veut pas et réessayer plus tard. N’oubliez pas que l’on est dans un processus d’accompagnement.
  • On le félicite s' il s’installe sur le pot, mais pas de chantage et surtout pas de réflexion négative. 
  • Pour les garçons, peut-être préféreront-ils faire pipi debout ?
    • S’il y a une série d’accidents peu après avoir porté une culotte, il vaut mieux lui remettre une couche plutôt que de le mettre en échec. Dans la bienveillance et la positivité, en restant accès sur ses réussites, ce n’est pas grave.
    • Penser aux affaires de rechange
  • Faites-lui confiance

 

Il refuse d’aller sur le pot.

  • Certains enfants vont mettre plus de temps que la moyenne même s’il sera forcément propre un jour donc pas d’inquiétude à avoir.
  • Peut-être ressent-il trop de pression ? Vous êtes pressés d’abandonner les couches, la rentrée scolaire approche...
  • Il se sent bien dans ses couches et pas encore concerné par la propreté. 
  • Faites preuve de patience et accompagnez-le progressivement en lui proposant le pot régulièrement sans agacement. 
  • Valorisez-le
  • Si aucun processus d’acquisition de la propreté n’est engagé, il vaut mieux consulter. 
  • Parfois, la propreté pour le pipi est plus facile que pour les selles. L’enfant peut avoir peur de “perdre un morceau de lui”. Laissez-le aller à son rythme, car cela pourrait entraîner une constipation. 

Lui expliquer que les selles sont une partie de ce qu’il mange.

 

Quelques conseils utiles pour la propreté de bébé

A NE PAS FAIRE

  • Commencer au moment d’un déménagement, d’une naissance d’un frère ou petite soeur.
  • Proposer le pot avant 18 mois 
  • Si on le propose à 18 mois y aller en douceur par le jeu
  • Si c’est compliqué avec les selles éviter de lui montrer “le tourbillon des toilettes”  
  • Ne pas le gronder si il y a des accidents
  • Pas de moqueries 
  • Surtout pas de chantage avec l’école 
  • Comparez votre enfant avec le copain de la crèche qui est déjà propre 

A SAVOIR 

  • L’essuyer vous-même , il ne le fera pas seul avant au moins 4 ans. 

 Chez les petites filles, attention aux infections urinaires si l’essuyage est mal fait et dans le mauvais sens (on va de l’avant vers l’arrière et non l’inverse pour éviter que les selles aillent vers la vulve).

  • Enseignez lui le lavage des mains.
  • Anticiper aussi à leur place au début, car le pipi arrive très vite !
  • Les régressions sont fréquentes et ne sont pas graves. 
  • Certains événements comme l’arrivée d’un frère ou d’une soeur ou une séparation des parents peuvent  entraîner une régression 
  • Etablir une continuité avec la crèche ou l’assistante maternelle, en discuter ensemble
  • Parlez à votre enfant.
  • C'est un moment où l’enfant découvre son corps, en particulier ses parties intimes qu’il peut explorer.  Laissez faire.

Il existe la méthode “HNI “: hygiène naturelle infantile. Je ne la développerai pas ici, n’hésitez pas à vous renseigner dessus si cela vous intéresse. 

Pour conclure, je vous dirai : 

soyez patients et surtout “faites confiance à votre enfant “

Quelques idées de lecture :

ca y est comptine autour du pot image2   image8 Le pot ca sert a quoi ma ptite couche non je ne veux pas le pot petit ours brun la proprete sur le grand WC Sur le pot livre anime tous les cacas

 

crossmenu